Apprendre le français en ligne : Mon expérience

L’institut linguistique alpha.b a dû fermer ses portes au public le 16 mars en raison du confinement et nous avons mis en place des cours en ligne pour permettre à nos étudiants sur place et à l’étranger d’apprendre le français en ligne !

Nous avions déjà la plateforme e-alphab avec son premier pack subjonctif.

Et maintenant nous offrons 4 types de cours en ligne, cliquez ici pour en savoir plus.

Annie, notre ancienne stagiaire a dû retourner en Angleterre mais continue quand même à suivre nos cours en ligne.

Elle voulait partager son expérience avec vous.

 

Après avoir essayé un cours à alpha.b en personne, j’étais très curieuse de découvrir les cours virtuels. Pour moi, ainsi que beaucoup de gens autour du monde, en ce moment les classes virtuelles sont vraiment une nécessité pour continuer à apprendre le français.

online french courses

Oui, c’est vrai que d’apprendre le français chez vous, où vous êtes déjà tout le temps, est moins attirant qu’apprendre le français sur la belle Côte d’Azur. Par contre, je peux assister au cours dans ma propre chambre, enroulée dans une couverture avec une tasse de thé (un élément essentiel d’apprentissage pour les britanniques).

Les classes virtuelles à alpha.b se passe sur le site WebRoom, qui est comme Skype mais un peu plus avancé et adapté pour les classes virtuelles.

Ça permet au prof de partager les documents, les vidéos et les devoirs et bien sûr d’avoir les discussions tous ensemble en classe.

Il y a un petit écran de messagerie aussi pour que tout le monde puisse contribuer dans un moyen visuel.

De cette façon, tous se passe plus ou moins exactement comme dans une classe en personne. On peut faire tous les mêmes exercices, en utilisant les ressources variées. Par exemple : des vidéos, des textes à comprendre et des exercices de grammaire.

L’avantage de ce moyen est aussi qu’on reçoit après chaque classe, par courriel, un résumé des documents partagés pendant le cours. Donc, on peut revoir toutes les choses qu’on a vues, même s’il n’existe pas de copie papier.

J’assiste au Cours Continu niveau B1/B2, qui se passe tous les jours du lundi au vendredi, avec Jean-Philippe.

Chaque jour, généralement on concentre sur un point de grammaire différent, et puis au moins un autre sujet.

Le lendemain, on revoit ce point de grammaire pour consolider la classe de la veille.

La forme de la classe virtuelle n’empêche pas de jouer à des petits jeux tous ensemble, comme la forme motivant des classes en personne qui est la norme à alpha.b.

Aujourd’hui on a fait un petit jeu afin de pratiquer la prononciation et la diction : un jeu de virelangues. C’était vraiment drôle à essayer.

Il y a seulement trois personnes dans ma classe, ce qui crée un dynamique très agréable.

Je sens que je peux poser une question n’importe quand.

Ce fait est vraiment important pour moi, je trouve que les classes grandes peuvent être intimidantes.

learn French online

Quelquefois bien sûr, il y a de problèmes de décalage de vidéo ou audio, mais grâce à la très petite classe on peut avoir les discussions tous ensemble sans confusion et sans oublier quelqu’un.

Bien sûr, ça peut devenir plus difficile si plus de personnes joignent la classe au fil du temps. Mais pour le moment, la petite classe est parfaite.

De plus, on vraiment a l’impression qu’on peut contribuer un peu au programme du cours, parce que le prof nous demande ce qu’on veut faire et de quels sujets on en a besoin.

Pour moi, ma priorité dans ce cours est vraiment d’améliorer la confiance en moi en parlant le français, et de pouvoir parler dans une manière plus fluide.

Ce cours remplace pour moi le fait d’être en France, où j’aurais pu parler avec les français dans un façon plus quotidienne et naturelle.

Rien ne peut vraiment remplacer l’immersion dans le pays lui-même, mais il me semble que ce cours peut-être le meilleur remplacement possible parce qu’il est vraiment focalisé sur la communication.

Ce n’est pas du tout comme les leçons à l’école dont je me souviens, qui étaient habituellement silencieux et sérieux.

Je suis ravie de voir comment mon niveau évolue au fils de temps, et je souhaite tester mes compétences finales quand je pourrai retourner en France. Mais en attendant, je vais suivre mon progrès, ainsi que les joies et particularités d’apprendre une langue à distance !

Un grand merci à Annie pour son témoignage et si vous aussi vous voulez rejoindre nos classes virtuelles, cliquez ici.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.