Articles

L’institut linguistique alpha.b a le plaisir de vous présenter le travail vidéo réalisé par la classe de Christian. Ces étudiants en langue française n’ont pas hésité à aller à la rencontre de la population niçoise, afin de lui poser différentes questions (les lieux à visiter, les endroits à fréquenter, les jeunes à Nice etc).

Le résultat … en images !

Apprendre le français, ça peut aussi passer par l’humour ! Et l’humour français a ses adeptes 🙂 surtout quand il s’agit d’humour sur les relations hommes-femmes

Amy, Lauren, Megan et Selin, toutes les quatre dans le groupe C1 (avancé) se sont amusées à lire quelques extraits d’un manuel qu’étudiaient les jeunes femmes à marier, il y a 50 ans … On y listait toutes les choses qu’une bonne épouse devait faire, pour la réussite de son mariage. Les quatres filles ont parodié un peu le texte … en imaginant l’équivalent, dans les années 2000, pour un homme qui souhaite que son mariage réussisse … Bien sûr, là encore … c’est juste pour rire !

Voici quelques extraits des textes qu’elles ont écrit, en français !

Amy / Selin

  1. Petit déjeuner au lit : Quand vous vous réveillez, levez-vous tranquillement et faites attention de ne pas perturber le sommeil de votre femme. Allez vite à la cuisine, pour préparer le petit déjeuner et mettez-le sur un plateau avec une petite rose rouge dessus, puis réveillez doucement votre femme avec des petits baisers.
  2. Préparez la baignoire : Pendant qu’elle mange son petit-déjeuner, remplissez la baignoire avec de l’eau et ajoutez -y des pétales de roses.
  3. Regardez les émissions féminines avec elle : Quand elle rentre du travail et qu’elle a envie de regarder « Desperate Housewives » ou « Grey’s anatomy », soyez intéressé, montrez de l’enthousiasme et mettez-vous avec elle devant la télé.
  4. Faites du shopping avec elle, sans vous plaindre : Demandez-lui, le samedi après-midi, si elle a envie de faire du shopping. Montrez-vous toujours intéressé et assurez-lui que ce qu’elle essaie lui va très bien, même si les vêtements ne vous plaisent pas. Et si elle demande si elle semble grosse, répondez toujours « Non chérie, tu as un corps parfait! »
  5. Ecoutez-la : Laissez-la parler d’abord et écoutez-la attentivement. Donnez-lui des conseils.

Lauren / Megan

  1. Père Noël pendant toute l’année : Il est nécessaire que vous achetiez des cadeaux pour votre femme, pendant toute l’année, afin de lui montrer qu’elle est la plus belle femme que vous connaissiez.
  2. Ecoutez-la : Sans discuter, elle a toujours raison. Plus vite vous comprendrez ça, plus facile sera votre vie. Soyez toujours d’accord avec elle. Laissez-la parler d’abord.
  3. Soyez préparé : à tout ! Quelque fois, votre femme pleurera. C’est normal. Vous devrez préparer des choses pour améliorer son humeur; comme : du chocolat, des films à l’eau de rose… vous devrez les regarder avec elle, avec enthousiasme et ne jamais suggérer un film d’action. Il est acceptable qu’elle soit d’humeur changeante quand elle veut.
  4. Faites-lui des compliments : Si elle vous pose des questions comme  » Est ce que mes fesses semblent trop grosses dans cette jupe ? « … répondez toujours : « Non, au contraire, tu es magnifique et tes fesses sont la partie de ton corps que je préfère ! « . De plus, si vous pouvez voir qu’elle a fait un effort avec sa tenue ou son maquillage, faites-lui un bisou pour montrer que vous appréciez.
  5. Porteur : Quand elle veut faire du shopping, vous devez toujours porter ses sacs. Sans vous plaindre. Elle ne porte jamais de sac lourd.
  6. Serveur : Si elle veut sortir avec ses amies et si elles boivent avant de sortir, vous devez être leur serveur pour la soirée … mais vous ne devrez pas rester dans la même salle qu’elles, car elles pourraient vouloir parler de vous. De plus, vous devez préparer les apéritifs (tapas, pâtés etc. ) pour qu’elles grignotent.

Lors d’un cours du « Club 50« , nous avons abordé le travail de l’auteur Georges Pérec. Cet auteur, connu pour son roman « la disparition » (roman intégralement rédigé sans utiliser une seule fois la lettre « e »!!!), est aussi célèbre pour son petit recueil de phrases commençant par « Je me souviens … », réunissant des souvenirs parfois personnels mais plus souvent des souvenirs communs à toute une génération. Après avoir vu au théâtre la pièce mise en scène par une petite troupe d’acteurs locaux, les étudiantes se sont amusées à écrire leurs propres « Je me souviens… », dont voici quelques extraits :

Eva:

– Je me souviens de la 1ère banane que j’ai mangée après la 2nde guerre mondiale, en 1946. J’étais très excitée, mais j’ai été très déçue par le goût.

– Je me souviens du jour où j’ai eu mon permis de conduire.

– Je me souviens que JF Kennedy a été assassiné l’année où j’étais enceinte de mon fils.

Siv :

– Je me souviens quand notre roi Gustave V de Suède est mort et que ma mère m’a forcée à écouter de la musique tragique pendant toute une journée !!!

– Je me souviens de mon mariage et de la naissance de mes deux enfants.

Irene :

– Je me souviens que quand JFK est mort, j’étais à l’école et que tout le monde était vraiment malheureux.

– Je me souviens que quand JFK junior a eu son accident d’avion, c’était il y a 10 ans : j’étais sur une plage en Australie, j’ai entendu la nouvelle à la radio.

– Je me souviens que quand j’étais jeune, j’étais hôtesse de l’air et un jour un passager a fait une crise cardiaque mortelle dans l’avion. Nous avons dû le recouvrir avec une couverture jusqu’à l’atterrissage et les autres passagers n’étaient pas du tout perturbés, avec mes collègues nous avons continué de servir des cafés, des sodas etc.

Janet :

– Je me souviens des masques anti-gaz et des refuges anti-bombes dans les jardins.

– Je me souviens de l’explosion de Tchernobyl et de toute l’Europe qui était menacée par un nuage radioactif.

– Je me souviens que dans les paquets de cigarettes il y avait des images à collectionner, avec des vedettes de cinéma, des soldats en uniformes, des oiseaux du monde entier …

Tout d’abord, prenez le temps de lire ce poème de Prévert, classique de la littérature française… et essayez d’en identifier le mode de création, l’idée originale avec laquelle il a construit son poème :
Cortège de Prévert (Paroles, 1949)
Un vieillard en or avec une montre en deuil
Une reine de peine avec un homme d’Angleterre
Et des travailleurs de la paix avec des gardiens de la mer
Un hussard de la farce avec un dindon de la mort
Un serpent à café avec un moulin à lunettes…
Un chasseur de corde avec un danseur de têtes
Un maréchal d’écume avec une pipe en retraite
Un chiard en habit noir avec un gentleman au maillot
Un compositeur de potence avec un gibier de musique
Un ramasseur de conscience avec un directeur de mégots
Un repasseur de Coligny avec un amiral de ciseaux
Une petite sœur du Bengale avec un tigre de Saint-Vincent-de-Paul
Un professeur de porcelaine avec un raccommodeur de philosophie
Un contrôleur de la Table Ronde avec des chevaliers de la Compagnie du gaz de Paris
Un canard à Sainte-Hélène avec un Napoléon à l’orange
Un conservateur de Samothrace avec une victoire de cimetière
Un remorqueur de famille nombreuse avec un père de haute mer.
Un membre de la prostate avec une hypertrophie de l’Académie française
Un gros cheval in partibus avec un grand évêque de cirque
Un contrôleur à la croix de bois avec un petit chanteur d’autobus
Un chirurgien terrible avec un enfant dentiste
Et le général d’ huîtres avec un ouvreur de Jésuite.

Vous avez trouvé ? Il faut lire selon cet ordre : orange vertviolet rouge !
A la manière de ce célèbre poète français, Brenda (professeur à l’institut alpha.b) a proposé à ses élèves d’écrire leur propre poème. Pour cela, elle a listé au tableau 20 mots cités au hasard par les étudiants. la seule consigne : avoir des groupes nominaux pour respecter la structure du poème d’origine.
Voici les résultats !


SOPHIE ET LAUREN
:
Une chaise en verre coloré avec une vitre en bois
Une pierre de terre avec une pomme en diamant
Une poubelle en eau avec une mer en plastique
Une école pour s’échapper avec une fenêtre pour les sourds
Un chocolat à machiner avec un machin à croquer
Une montagne de ma famille avec une tradition de calcaire
Un arbre de mon père avec une boulangerie de Noël
Un livre en bois avec une maison en papier
Un poison d’Afrique avec un oiseau de Roméo
Une greffe d’auteur avec un univers de visage
GABRIELE ET MARTINA :
Une chaise d’un champignon et un poison sur la terrasse
Une pierre pour les piles et une poubelle sur le chemin
Une pomme de tartes au citron et une boulangerie à manger
Une porte du coeur et une greffe à deux battants
Une mer de luxe et une maison au soleil couchant
Un arbre de passage et un oiseau à trois branches
Une montagne d’étoiles et un univers à deux pics
Une tradition de la Belgique et un chocolat à ne pas oublier
Un machin de surdoués et une école à ouvrir les boîtes de conserve
Une fenêtre de contes et un livre de la salle à manger
MARION ET BRENDA :
Une maison au nougat avec un chocolat en enfer
Une chaise à aiguiser avec une pierre à porteur
Une pomme du cœur avec une greffe de discorde
Une porte à éplucher avec un machin vers l’avenir
Une fenêtre de la vie avec une école sur cour
Une montagne de quartier avec une boulangerie de cadeaux
Un arbre à vider avec une poubelle à pain
Un oiseau de collection avec un livre des îles
Un univers à perpétuer avec une tradition en expansion
Un poison de problèmes avec une mer qui rend fou.

J’adore l’Opéra et, bien sûr, la Musique et les chansons. Mais hier, j’ai eu quelques problèmes. Je suis allée à l’Opéra pour voir le Spectacle du « Barbier de Séville » et j’ai eu de la claustrophobie. Les places étaient très hautes, il faisait chaud et mon genou droit me faisait mal parce que mes jambes sont longues (ce n’était pas possible de les étendre).

Je me suis levée. Les gens, partout, me poussaient et finalement j’ai voulu chercher les toilettes. Je suis sortie par la porte la plus proche. Je suis descendue, je me suis arrêtée à chaque étage et j’ai regardé par les petites fenêtres pour voir s’il y avait les toilettes, mais il n’y avait rien.

J’ai rejoint le grand escalier. Finalement, j’ai ouvert la porte et … voilà ! J’étais dans la rue. Mais la porte s’est fermée et je suis restée bloquée dehors. C’était peut-être « le Fantôme de l’Opéra » ?

Linda MacLeod – USA

Voici une jolie histoire écrite par notre groupe de débutants japonais, qui devaient imaginer l’histoire de ces deux lapins, avant qu’ils n’arrivent dans ces deux tasses. Les quelques erreurs de ce texte ont été corrigées en bleu … mais il est important de souligner que ces étudiants ont déjà réalisé ici une très belle performance, après seulement quelques semaines d’apprentissage de la langue française !

 

C’est l’anniversaire de Brenda. Aujourd’hui elle a 5 ans. Elle s’est réveillée à 7h et elle a reçu un cadeau : 2 bébés lapins. Elle a toujours voulu avoir un animal de compagnie. Elle adore son cadeau !

Toute la matinée, Brenda a joué avec ses lapins. Pour déjeuner, son oncle, sa tante et son cousin sont venus chez elle. Son cousin s’appelle Patrick. C’est unfils unique … donc il est très égoïste, méchant et mauvais.

Quand il entend que Brenda a eu 2 lapins, il est très jaloux. Il pense à prendre les deux lapins et lesmettre dans une tasse. Le chien de Patrick a vu les lapins. Il veut les aider. Donc, il se bat avec Patrick.

Patrick fait tomber les tasses et elles se cassent. Les lapins s’échappent. Comme Patrick est très triste, Brenda lui donne un de ses deux lapins.

Je voudrais dire que l’école alpha.b était super pour moi, que tous les profs que j’ai eus étaient sympas et motivants et j’ai vraiment amélioré mon français ! (j’espère !!!)

Sallyann – Irlande

Mon stage linguistique à Nice

Le stage linguistique a l’ecole «Alpha-B» est devenu pour moi un evenement inoubliable. Je comprends maintenant j’ai laisse mon coeur en France. J’etais toujours interessee par le francais et la culture francaise mais après ce voyage la langue francaise est devenue moi la vrai passion.
A Nice j’ai habite dans une famille d’une charmante femme agee, Marie. Elle est tres gentile, bonne, sociable, gaie. Chacun soir elle m’attendait avec le grandiose diner des specialties francaises. J’ai goute de la tarte aux oignons, de la raclette, du couscous, de la patisserie. Marie m’a prete beaucoup de recettes, je prepare ces plats pour ma famille. J’ai parle a Marie de mes impressions et elle perfectionnait mon francais, apprenait des mots et des expression, elle m’a beacoup parle de la France et de Nice. Nous avons gagne ensemble toutes les difficulties linguistiques.
L’ecole «Alpha-B» se trouvait non loin de ma maison. J’ai beacoup aime notre professeur Carine tres energique, gaie, interessante avec un sens d’humour. No scours etaient tres passionants. Les etudants du groupe etaient de different pays du monde. J’ai beaucoup enrichi mon francais pendant les lecons mais aussi dans les rues, sur la plage, aux restaurants.
J’ai aussi visite Monaco et Paris. J’ai eu le temps de voir toutes leur curiosites principales.
Je voudrais exprimer ma grande reconnaissance et mes remerciements a la compagnie «Total» pour ce voyage passionant pour cette experience precieuse de se communiqué avec les porteurs du francais et decouvrir la belle France.

Narian-Mar
Centre de la langue et de la culture francaise de Narian-Mar