Archive d’étiquettes pour : blake lively

Le Festival de Cannes est l’un des évènements incontournables de la Côte d’Azur au mois de Mai.

Cette année, une fois n’est pas coutume, la météo était à peu près au rendez-vous, et à part au début, le soleil a brillé pendant cette dizaine de jours.

Mais pourtant, le festival était assez en demi-teinte pour ce cru 2016, entre polémiques et critiques assez sévères sur les films sélectionnés cette année.

Tout d’abord, il a commencé sur une polémique dès la cérémonie d’ouverture. Le discours de l’humoriste français Laurent Lafitte et notamment sa “blague” sur le réalisateur américain Woody Allen n’est pas passée.

Mais le Festival de Cannes ne serait pas le Festival de Cannes sans polémique, n’est-ce pas ?

Les stars ont foulé le tapis rouge toute la semaine, mais on retiendra Julia Roberts, qui venait pour la première fois de sa vie au Festival de Cannes et qui a décidé de rompre avec le protocole en règle et de gravir les marches pieds nus !

Et bien sûr l’égérie de L’Oréal : Blake Lively, resplendissante sur le tapis rouge. D’ailleurs, l’ancienne star de Gossip Girl est déjà venue étudier le français sur la Côte d’Azur ! Faites comme elle 🙂

Capture d’écran 2016-05-23 à 12.52.23

Source de l’image

Passons maintenant au Palmarès, qui a gagné la récompense suprême cette année ?

La Palme d’Or est attribuée à “I, Daniel Blake” de Ken Loach.

Un film qui parle de la vie de Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, qui est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l’obligation d’une recherche d’emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers au « job center », Daniel va croiser la route de Rachel, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d’accepter un logement à 450km de sa ville natale pour ne pas être placée  en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Rachel vont tenter de s’entraider…

Vous pouvez découvrir la bande annonce ici:

Avec cette palme, le réalisateur rejoint le club très fermé des doubles primés au Festival de Cannes.

On retiendra également le Grand Prix du jury attribué à Xavier Dolan pour son film “Juste la fin du monde” et son discours très émouvant, à fleur de peau, tout comme lui.

Et cette phrase qui résume tout : “Je préfère la folie des passions à la sagesse de l’indifférence”.

Et voilà, c’est tout pour cette année ! Rendez-vous l’année prochaine !