Articles

observatoire-niceVous souhaitez visiter la Côte d’Azur et notamment Nice. Vous cherchez des visites originales

Monument qui ne vient pas immédiatement à l’esprit lorsque l’on se pose la question « Qu’est ce qu’il y a à voir à Nice ? », l’Observatoire et son domaine offrent un patrimoine scientifique, historique et naturel indiscutable.

Construit par Charles Garnier (l’architecte du célèbre Opéra Garnier, à Paris) , il abrite notamment la plus grande coupole mobile d’Europe, conçue par l’illustre architecte de la Tour Eiffel : Gustave Eiffel. Vous pourrez vous inscrire sur internet à une visite à pied (de 2 km) les mercredi, samedi et dimanche à 14h45.

Une occasion supplémentaire pour vous d’apprendre le français, puisque la visite de l’Observatoire de la Côte d’Azur est organisée en langue française.

Source de la photohttp://www.nicetourisme.com

Ce qui est formidable à Nice, c’est de pouvoir bien sûr profiter d’un littoral incomparable, mais aussi d’avoir tout près, dans la région des sites et des parcs en altitude… Toujours appréciables en périodes de fortes chaleurs !

Sans doute n’avez-vous jamais entendu parler des grottes de Saint-Cezaire… et c’est bien dommage ! Découvertes en 1890, elles s’enfoncent à 40 mètres environ et offrent un parcours d’une quarantaine de minutes sur 200 mètres. Une merveille de la nature, une idée de découverte originale dans un monde souterrain  … plein de fraîcheur 🙂

Source photo : commune-st-cezaire-sur-siagne.bibliox.net

Seul IRONMAN labellisé en France, celui de Nice aura lieu le 24 juin prochain. Pour cette huitième édition, sont attendus parmi les participants une quarantaine de professionnels, dont Lance Amstrong. Ils prendront le départ à 6h30 et devront parcourir 226 km : 3.8 km de natation, 180 km de vélo et 42.195 km de course à pied.

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à consulter le site officiel de l’IRONMAN de NICE.

Situé à 100 mètres à peine de l’avenue Jean Médecin (l’artère principale de la ville), du tramway, du centre commercial Nice Etoile et à 300 mètres de la plage, l’institut de langue française alpha.b vous ouvre les portes d’un hôtel particulier de style Belle Epoque, en plein centre de la ville.

Entre les années 1860 et 1925, Nice connaît une période où l’on construit de nouveaux bâtiments à l’architecture remarquable, qualifiés de « Palais », selon un usage local.

Héritage de l’histoire, qui permet de nos jours de bénéficier d’un cadre particulièrement agréable, où la modernité des installations cohabite en harmonie avec le patrimoine architectural… Une atmosphère où apprendre le français est un plaisir et qui contribue à la réussite de votre séjour linguistique à Nice.

La galette des Rois est un gâteau que l’on prépare pour fêter l’Épiphanie. Traditionnellement, on peut le manger quelques jours avant et après la date de l’Épiphanie (qui est le 6 janvier), mais « officiellement », la galette se déguste le 2ème dimanche après Noël.

A l’origine, cette fête était païenne : on célébrait notamment Apollon et le Soleil. Elle a ensuite été christianisée et célèbre désormais la visite des Rois Mages à l’enfant Jésus.

Plusieurs types de galettes existent en France : fourrées à la frangipane (la plus populaire actuellement), aux fruits, à la crème, au chocolat… Les 1ères galettes étaient de simples pâtes feuilletées, dorées au four, qu’on mangeait accompagnées de confitures. On a pour coutume de cacher une petite fève (qui représente un personnage, un animal, un objet etc) à l’intérieur. Celui qui la trouve dans sa part est le « Roi » de la journée. Cette tradition s’appelle « tirer les Rois« .

En Bretagne, au lieu d’une galette à base de pâte feuilletée, on trouve une galette à base de pâte brisée.

Nous vous proposons ce mois-ci une recette française facile à suivre pour la galette fourrée à la frangipane, que l’on trouve communément en France … Bonne préparation et BON APPÉTIT !

Préparation : 15 min
Cuisson : 40 min

Ingrédients (pour 4 à 6 personnes) :
– 2 pâtes feuilletées (vous en trouvez chez votre boulanger ou au supermarché, mais si vous voulez les faire vous-même -attention, ce n’est pas si facile!- voici une recette de pâte feuilletée)
– 100 g de poudre d’amandes
– 75 g de sucre
– 1 œuf
– 50 g de beurre mou
– quelques gouttes d’extrait d’amande amère
– 1 jaune d’œuf pour dorer
– 1 fève !

Préparation :

Disposer une des deux pâtes dans un moule à tarte, la piquer avec 1 fourchette.

Mélanger dans un saladier tous les ingrédients (poudre d’amande, sucre, oeuf, beurre mou, extrait d’amande amère).

Étaler le contenu du saladier sur la pâte, y mettre la fève (de préférence sur un bord).

Refermer la galette avec la 2ème pâte, et bien coller les bords.

Dessiner au couteau dessus et dorer au jaune d’œuf (dilué dans un peu d’eau). Percer le dessus de petits trous pour laisser l’air s’échapper, sinon elle risque de gonfler et de se dessécher.

Mettre au four à 210°C (th 7) pendant 30 min environ (surveiller la cuisson dès 25 min, mais ne pas hésiter à laisser jusqu’à 40 min si nécessaire).