Un professeur, une expérience

Ce mois-ci, je fais suite à mon collègue Samio pour vous faire partager l’un de mes premiers « souvenirs de prof » …

C’était un lundi de juillet. Je suis arrivée à 8h15… J’avais peur d’être en retard. Pourtant, le cours ne commencerait pas avant 9h. J’ai posé mon sac et je suis allée marcher un peu dans le jardin. Je ne pensais à rien de précis et à plein de choses en même temps. Difficile de décrire ce que je ressentais… Je crois que c’était un mélange d’appréhension et d’excitation. J’allais enfin réellement faire ce pour quoi j’avais étudié et ce que j’étais sûre d’adorer ! Allais-je être à la hauteur ? Allais-je convaincre ces 10 personnes venues de tous les horizons pour suivre un cours de français en France ?
Quelques semaines plus tôt, j’étais encore sur les bancs de la fac… pourtant, en ce lundi matin, j’étais bel et bien là, dans le jardin de cette école, sur le point de vivre cette nouvelle expérience qui m’enthousiasmait tant, avec pour seule crainte celle de décevoir ces élèves encore inconnus et évidemment moi-même, qui souhaitais tellement bien faire et devenir un jour, pour quelqu’un, un professeur qui « compte ». Comme l’était pour moi ce professeur de français au lycée.
Voilà … il était 9h. Je suis entrée dans la salle de classe, le cœur serré, armée de tout mon courage et de tout l’entrain dont j’étais capable. J’ai refermé la porte. Cette fois, c’était moi qui tournais le dos au tableau. Je « les » ai regardés… Ouf … ils souriaient !

Manuela

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.