Comment choisir son école de français ?

Bien choisir son école de Français Langue Etrangère.
Evitez les pièges !

Choisir son Institut linguistique de français n’est pas chose facile. Destinations, tarifs, types de cours et d’hébergements, méthodes d’enseignement, nombre de stagiaires par classe, qualification des professeurs, matériel pédagogique adéquat, etc.

Toutes les écoles de Français vous assurent être la meilleure dans l’apprentissage de la langue française… comment vous y retrouver ? Comment bien choisir son école de Français ? Voici quelques pistes non exhaustives…

1. Les contrôles qualité

Bon nombre d’écoles de français font partie d’un groupement professionnel assurant un minimum de garanties et de contrôles qualité. Mieux encore, certaines écoles « doublent » cette démarche qualité en se soumettant à des labels français ou internationaux. Sachez repérer ces signes de distinction et n’hésitez pas à vous rendre sur les sites de ces organismes de contrôle… assurez-vous qu’il ne s’agit pas uniquement de liens purement commerciaux sans aucune garantie…

Parfois, la tentation est forte pour des écoles d’affirmer qu’elles sont reconnues alors qu’il ne s’agit que d’une simple déclaration qui n’engage aucun contrôle. Bannissez définitivement les centres qui cherchent à vous tromper sur ce point essentiel. A titre d’exemple une école de français (sauf les universités) ne peut pas être « reconnue » par un rectorat, une préfecture ou le ministère de l’éducation national, elle ne peut que simplement être « déclarée », les mots ont un sens…

Par ailleurs, un « petit » centre n’a pas forcément les moyens de se soumettre à des contrôles qualité souvent payants et parfois chers! Dans ce cas, d’autres moyens pour vous assurer de sa fiabilité existent… Demandez à pouvoir être en contact avec 2 ou 3 anciens stagiaires, posez des questions sur leur méthode pédagogique, depuis combien de temps le centre existe, comment font-ils pour constituer leurs classes ? Enfin, même s’il n’est pas répertorié dans un groupement professionnel français comme le Groupement FLE, demandez s’ils connaissent l’école que vous avez sélectionnée.

2. Choisir son cours de français

  • Attention à la durée des leçons. Le standard est entre 45 et 60 min. Pour des leçons de 45 minutes par exemple, un cours de 20 leçons est égal à 15 heures.
  • Attention au nombre réel d’étudiants par classe. Prenez le temps de lire les petits caractères… Gardez bien à l’esprit que plus vous serez nombreux dans une classe, moins votre temps de parole et celui que pourra vous consacrer votre professeur seront importants, de fait, votre progression en sera moindre. Un centre par exemple qui annonce un nombre de 6 à 9 personnes par classe avec un maximum de 12, signifie que vous pourrez aussi être 12 ! 8 étudiants par classe maximum est un idéal, mais le prix des cours risque d’être bien plus élevé. En effet, s’il y a moins d’étudiants par classe pour rémunérer le professeur et payer les équipements, le prix des cours sera possiblement supérieur.
  • Renseignez-vous si l’école applique par manque de salles ou d’espace, des cours en alternance entre le matin et l’après-midi. En d’autres termes aurez-vous cours que les matins ou que les après-midi ? Sans importance pour certains, ils peuvent gêner certains d’entre vous dans leur programme « loisirs ».
  • La pédagogie des centres doit normalement suivre les directives du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL). C’est une garantie supplémentaire, mais la clé d’une bonne formation en français dépend bien entendu du personnel qui la dispense. Il n’y a pas de d’alternative. Le centre doit s’entourer de professeurs de français diplômés, expérimentés, bénéficiant de programmes de formations professionnelles continues, rémunérés correctement et avec un contrat de travail bien sûr !
  • Vos cours qui « tombent » durant les jours fériés sont-ils perdus, récupérés ou compensés ?
  • Le matériel pédagogique est-il gratuit, les équipements et les locaux sont-ils de qualités ? etc…

3. Le choix de votre hébergement

Hébergement en famille d’accueil, hébergement en résidences d’étudiants ou hôtelières, hôtels, appartements, collocations… les formules d’hébergement en France sont nombreuses afin de répondre aux souhaits de chacun.

Une norme Européenne « EN 14804 » a été rédigée en 2005 afin de définir les critères d’accueil en matière de séjours linguistiques. (1) voir extrait

Là aussi, les critères de qualité en matière d’hébergement notamment pour ceux en famille d’accueil et en résidences sont bien décrits. Exigez qu’ils soient respectés !

4. Les activités culturelles

Elles constituent un élément important de votre séjour en France. Elles sont le prolongement de votre formation en Français Langue Etrangère (FLE) durant lesquelles vous allez pouvoir mettre en pratique et accroître vos connaissances en français.

Certains centres proposent de multiples activités très variées, d’autres restant plus classiques. Le but étant d’y prendre plaisir. Pour autant, ne vous laissez pas piéger par des activités qui profitent surtout de votre portefeuille.

Elles doivent être encadrées par un personnel de langue maternelle française compétent et en nombre suffisant. Bénéficiant généralement de tarif de groupe, le centre doit pouvoir vous faire bénéficier de tarifs attractifs, tout en sachant néanmoins que l’école doit payer (correctement) son ou ses animateurs.

5. Généralités

Pourquoi une école de français est moins chère qu’une autre ?

  • Le nombre de stagiaires par classe influe sur le prix comme sur la qualité des cours.
  • La qualité et la richesse des équipements.
  • Le niveau des services annexes et / ou leur surcoût éventuel sur place.
  • La région dans laquelle se trouve l’école… Certaines villes sont plus chères que d’autres dans l’achat ou la location de locaux professionnels.
  • Un personnel mal payé! Des centres peuvent pratiquer des prix bas en rémunérant leurs professeurs et autres salariés au rabais.
  • La récente création (ou rachat) d’un centre qui a la volonté de conquérir des parts de marché en « cassant » les prix.
  • Le centre en fin de vie et qui pratique promotions sur promotions quasiment toute l’année.
  • Le centre qui a tout simplement trouvé un équilibre financier.
  • Le « petit » centre dans lequel chacun fait un peu tout… mais pas forcément mal.
  • Les prix raisonnés et sans marge des hébergements proposés.